Walvis Bay / Sandwich Harbour - 27/7 - Namibie 2006

Publié le par Voyageur

Le matin, à l’hôtel, 1er déjeuner « à l’anglaise » : toasts, « bacon and eggs », on adore ! Nous partons ensuite pour une excursion en mer. Au programme : pélicans en vol, colonie d’otaries, dauphins (des gros et des petits), baleines (dont la fameuse image de la queue de la baleine qui sort de l’eau),… Nous avons vraiment eu de la chance ! En prime, une ou deux otaries particulièrement familières montent sur le bateau...



Sur le bateau à moteur, jusqu’au milieu de matinée, il faisait vraiment froid. Heureusement tout était prévu avec des couvertures à bord pour se réchauffer. Mais cela valait le coup : regarder les dauphins nager avec le désert en toile de fond, c’est quand même assez magique !


L’après midi, changement total de décor. Nous partons pour le désert. C’est un guide du coin qui nous emmène dans son 4x4. Promenade incroyable avec l'Océan Atlantique et ses otaries d'un côté et les dunes du désert du Namib de l'autre. C’est toujours le désert du Namib (extrémité nord), mais à cet endroit, le sable est jaune alors qu’il était rouge à Sossuvlei. Les dunes sont moins hautes, mais le spectacle est tout aussi saisissant.

Nous devions aller jusqu’à Sandwich Harbour, mais la marée était trop haute donc impossible d’aller jusqu’au bout en longeant la mer. Et le vent avait manifestement créé des dunes trop difficiles à passer. Ce n’est pas grave… Nous avons vu les dunes se jeter dans l’océan… admiré la mer de sable… pris un rafraîchissement au milieu du désert… ! Et nous avons eu le droit à une sacrée série de "dune driving" (en français : montées / descentes dans les dunes et conduite sportive sur le sable). Le guide nous a aussi montré comment faire chanter les dunes.



Pour voir toutes les photos du désert à Walvis Bay :
Sandwich Harbour Sandwich Harbour
Pour voir toutes les photos du désert à Sossuvlei (26/7 - Sossuvlei ) : Sossuvlei Sossuvlei

A l’aller, nous avions en partie longé la mer, dérangeant les otaries qui faisaient la sieste au soleil. Pour rentrer, nous traversons une zone de sable entre la mer et le désert, avec un peu de végétation. Nous croisons 2 chacals et apercevons un groupe de springboks.

Et nous avons fini la journée en beauté lorsque le guide, cherchant le début de la piste pour rentrer, a bloqué la voiture. Sans radio, il a fallu qu’il trouve un endroit (dans le désert) où son téléphone portable captait, pour que des gens viennent nous aider. Ils sont arrivés à 7 heures du soir, c’est à dire qu’il faisait nuit noire depuis déjà une heure ! Bref, c’était « Lost in the desert » !  Quelle journée incroyable !

Commenter cet article