Dans le delta de l'Okavango - 3/8 - Botswana 2006

Publié le par Voyageur

Il a fait très froid cette nuit là. Sur le pare-brise de la voiture, il y avait du givre ! Et au-dessus du fleuve, à 7 heures, une sorte de brouillard qui montre la différence de température entre l’eau et l’air. 


Mais à 8h30, ces « traces d’hiver austral » avaient déjà disparu, une fois que l’atmosphère avait été réchauffée par les premiers rayons du soleil.


Pour rejoindre la frontière du Botswana, nous retraversons la réserve Mahongo. Devant la voiture, une famille d’antilopes cheval traverse la piste… trop rapidement pour être prise en photo ! La frontière avec le Botswana se passe sans encombre. Il est clair que les formalités administratives n’ont pas le même sens dans tous les pays. Je serai le seul à descendre de voiture !

Après la frontière, nous nous rendons Tsodilo Hills. Nous avons bien failli ne pas y aller tellement la piste semblait hasardeuse. Heureusement, sur le point de faire demi-tour, tandis que nous nous étions arrêtés pour manger, nous croisons une voiture qui nous confirme que nous sommes sur le bon chemin ! Nous étions à peine à un kilomètre ! Les Tsodilo Hills sont des collines sur lesquelles on trouve des milliers de peintures rupestres (à Twyfelfontein, c’étaient des gravures) faites par les Bushman vers 1000 après JC. L'endroit vaut le coup, mais pour l'apprécier, prévoyez une grosse heure de piste (à partir de la route principale) pour y aller, 2 heures sur place et encore une grosse heure pour revenir.


Pour rejoindre l’endroit où nous allons dormir, nous laissons notre voiture au lodge principal et un bateau nous emmène quelques kilomètres plus loin… Mais avant de nous déposer, nous faisons un "boat cruise" de 2 heures sur l’Okavongo et ses méandres. Nous voyons 2 crocodiles, la très rare antilope sitatunga (un mâle et une femelle), et une quantité impressionnante d’oiseaux (hérons, martins-pêcheurs, cormorans, aigles pêcheurs et plein d’autres dont nous ne nous souvenons même pas des noms en anglais…). 





Le paysage est vraiment magnifique, avec les bruits et les couleurs de tous ces oiseaux qui s’envolent sur notre passage.


Le lodge (Xaro lodge) est lui aussi magnifique… ! Nous sommes au bord de l’Okavongo, dans cette nature aquatique, admirant le coucher du soleil sur cette forêt de roseaux.




Commenter cet article