Moremi - 5/8 - Botswana 2006

Publié le par Voyageur

Après un très bon petit-déjeuner au camping, départ pour la réserve de Moremi ! Moremi et Savuti sont réputés pour leur côté sauvage et aventurier … ce n’est pas nous qui dirons le contraire ! 


A partir de « South Gate », Nous progressons dans le Moremi à une vitesse moyenne de 20-30 km/h ! Parfois les pistes sont complètement sablonneuses … parfois défoncées… parfois les bassins d’eau débordent sur la piste et il faut franchir une portion aquatique… sans connaître la profondeur d’eau à traverser ! Et le Moremi mérite bien sa réputation : la moitié des pistes n’apparaît pas sur la carte, aucun panneau, des croisements de piste parfois à peine visibles, des ponts en bois 10 centimètres sous l'eau ! Nous avons croisé plusieurs personnes avec un GPS… eh bien, c'était pas pour la frime !

Au fur et à mesure que nous avançons dans la réserve, nous découvrons la diversité de ses paysages et ce qui en fait sa richesse : des immenses bassins d’eau, tantôt au milieu des forêts, tantôt au milieu d’une plaine. Dans cet environnement extraordinaire abondent les girafes, les éléphants, les troupeaux d’hippopotames, et quantité d'oiseaux,…







Un des points d’orgue de cette journée au Moremi a incontestablement été les 2 léopards que nous avons vus cet après midi là. Le premier allongé sous un arbre qui se laissait tranquillement photographier. Le deuxième, beaucoup plus furtif, qui traversait un pont en bois sous nos yeux et qui est repassé sur la piste devant la voiture quand nous le cherchions dans les herbes. Vraiment magique !


C’est tout près de ce pont que nous vivons un autre moment fort. Un éléphant (celui de la photo en dessous) qui traversait un bassin d’eau et qui avant d’aller manger quelques feuillages, est venu se planter devant la voiture pendant de longues secondes, agitant ses oreilles d’un air très menaçant ! Bien que nous étions dans la voiture, vitres fermées, on pouvait sentir son odeur tellement il était près de nous !


Après la traversée du pont (et le 2ème léopard), nous recroiserons cet éléphant qui nous procurera quelques dernières sensations ! Mais ce n’est pas fini car pour rentrer au camp, nous traversons un bras d’eau de 1 mètre de profondeur et devons rebrousser chemin plusieurs fois devant des passages aquatiques trop risqués ou des éléphants qui nous barrent le chemin !


Nous campons à Xakanaxa (prononcer « Ka-ka-na-ka »), au nord ouest de la réserve. Le camping est à l’image de la réserve… Sauvage avec un grand S ! Aucune installation ! Et évidemment, aucune barrière de protection contre les animaux ! En arrivant, un bushbuck (guib harnaché en français…) est en train de brouter sous nos yeux. 


Avant de monter dans la tente, une hyène passe sur la piste à quelques mètres. Et pendant une bonne partie de la nuit, un hippopotame ou un éléphant (je regrette de ne pas m’être levé pour trancher la question) a brouté juste derrière la voiture !

Quelle journée extraordinaire ! Le Moremi mérite bien sa réputation ! (Moremi, lors de notre séjour au Botswana en 2008 : Moremi / Xakanaxa – 13 au 15/8 – Botswana 2008 )

Commenter cet article