Central Kalahari Game Reserve (CKGR) – 3 au 5/8 – Botswana 2008

Publié le par Voyageur

Après 3 heures ½ de route et de piste, nous arrivons à l’entrée du Central Kalahari Game Reserve à Matswere Gate, où nous nous installons pour déjeuner. Ensuite nous filons vers « Deception Valley » : l’arrivée est impressionnante car après une heure à serpenter au milieu du bush, la piste descend de la colline pour déboucher sur une vaste savane herbeuse qui semble s’étendre à perte de vue. Comme l’herbe est sèche à cette période de l’année, c’est le jaune qui domine.



Avec la savane, les animaux ! Nous avons de la chance car à peine quelques kilomètres après être arrivés, nous voyons un lion et une lionne. Ils sont sous un arbre, en train de s’accoupler.

 

Mais les animaux que nous voyons le plus sont les oryx, omniprésents sur ces plaines, les springboks, et les outardes. Parfois quelques girafes, des autruches et des rapaces. Et un ratel, une sorte de blaireau.

 



L’avantage du Kalahari c’est qu’on ne risque pas de se marcher les uns sur les autres. Pendant la journée, nous croisons à peine quelques voitures et le soir, nous sommes seuls au camping ! Il faut dire qu’il doit y avoir 5 fois plus de camps que dans le Moremi, alors qu’il y a 10 fois moins de monde ! Les campings sont plus que sommaires : pas de douches, pas de toilettes ! D’autres campings avaient des douches avec un mécanisme de seau suspendu dans lequel on verse soi-même son eau !

 


Les 2 nuits que nous passerons à Kalahari, nous entendons les lions rugir la nuit. Au matin de la 2ème nuit, nous les entendons encore quand nous nous levons à 6 heures du matin (!) et à la sortie du camping, nous voyons leurs traces sur la piste. En suivant ces traces, nous pensons même tomber sur des lycaons, mais il s’agira en fait d’un couple de chacals. Fausse alerte !

 

Mais ce jour là, un peu plus tard, nous trouvons les rois du Kalahari : les guépards ! 2 superbes mâles qui traversent la savane, passant devant un troupeau d’oryx. Nous les verrons même démarrer la chasse d’un jeune oryx, avant d’être à leur tour pris en chasse par les adultes, et de s’enfuir !

 

Une heure plus tard, nous les croisons à nouveau, pile au moment où ils traversent la piste que nous empruntons, alors que nous les avions laissés plusieurs kilomètres plus loin !


Le Kalahari a la réputation d’être un parc « authentique » : nous confirmons ! Le spectacle des plaines est vraiment magnifique… et nous avons vu des lions et des guépards !

Prochaine étape : Khumaga, sur la Boteti river, dans les Magkadikgadi Pans

Publié dans Botswana 2008

Commenter cet article