22 Avril – Libye 2009 – Erg Murzuq

Publié le par Voyageur

Le lendemain matin, nous partons en direction de l’erg Murzuq (erg = mer de sable ; les touaregs disent idahn) en empruntant la passe de Messak qui marque physiquement la fin de l’Akakus et le début de Murzuq. Il y a même un poste de contrôle de police, mais il faut croire qu’il ne contrôle pas grand-chose vu qu’on ne prend même pas la peine de s’y arrêter !

 


Toute la matinée, nous traversons une immense étendue plate de pierres noires, appelée Messak la Noire. Encore un endroit où il paraît que même un touareg peut se perdre !

 


De temps en temps, dans ce paysage d’une austérité totale, il y a un oued… et évidemment, des dromadaires !



C’est dans un de ses oueds que, pour déjeuner, nous devions retrouver Ali et Mustapha , partis devant. Mais une fois sur place, personne… Il faut faire demi-tour et partir à leur recherche car s’ils ne sont pas là, c’est qu’il leur est arrivé un problème… Grand mystère de savoir comment on retrouve un 4x4 dans un désert de pierres sans savoir quelles pistes il a empruntées !!!! Apparemment, on regarde les traces de pneus pour voir s’il y en a des fraîches (un peu comme les traces d’animaux dans la savane) de la voiture d’Ali (si on m’avait dit qu’un touareg mémorisait le dessin des pneus de sa voiture !). Heureusement, après avoir roulé ¼ d’heure en sens inverse, nous croisons Mustapha et Ali, tranquilles, qui se font engueuler par Boubakar pour avoir traîné en route…

 

L’oued où nous déjeunons a également quelques gravures rupestres, en nombre limité, prélude au site de Matkhandush le lendemain.



Le soir, le bivouac est au pied des dunes de l’erg (idahn) Murzuk. Ces dunes sont vraiment immenses (plutôt autour de 200-250 mètres) et quand on est tout en haut, le bivouac est vraiment tout petit petit ! L’erg Murzuk est une immense mer de sable sur plusieurs centaines de km2, que nous longerons pendant une après midi et une matinée. Nous ne rentrons pas DANS les dunes (pour rentrer dans les dunes, il faut faire un véritable raid 4x4… pour la prochaine fois !), mais une nuit de bivouac permet d’entrevoir la beauté de l’endroit.





 

Prochaine étape : vers l'erg Ubari en passant par Matkhandush

Publié dans Libye 2009

Commenter cet article