23 Avril – Libye 2009 – de Murzuq à Ubari par Matkhandush

Publié le par Voyageur

Le site de Matkhandush est un extraordinaire site de gravures rupestres dans Messak la noire, cette étendue de pierres qui sépare l’Akakus et l’erg Murzuq.



Il y a un nombre incroyable de gravures, représentant tous les animaux de la savane africaine : girafes, antilopes, lions, rhinocéros, éléphants,… qui vivaient là il y a plusieurs milliers d’années. A cette époque, il y avait de l’eau en abondance, et donc des animaux !

 




A la sortie du site, nous négocions dur avec les vendeurs de souvenirs pour acheter deux couteaux touareg pour les enfants ! Nous déjeunons dans un oued près des dunes.

 



En début d'après midi, nous finissons de longer l’erg Murzuq et après un dernier plateau de pierre, nous arrivons à Germa, en bordure de l’erg Ubari (Oubari), sur la grande route goudronnée que nous avons prise le 1er jour entre Sebha et Lawinat. Après ces 4 jours dans le désert, l’arrêt dans un camping s’impose pour prendre une douche ! Ce n’était pas prévu au programme, mais c’est absolument indispensable !

 

Par contre, ce qui était prévu au programme, c’est la ballade en dromadaire dans les dunes. Je suis déjà à moitié rassuré quand Boubakar m’explique qu’il va appeler le chamelier pour savoir où il se trouve. Et quand il a eu le chamelier, Boubakar nous explique que les dromadaires ont tous été loués pour un mariage et donc qu’on ne peut pas les avoir ! Boubakar finira par nous expliquer qu’en fait, on ne réserve pas les dromadaires pour des « ballades » : on vient et on voit s’il y en a qui sont disponibles (la « touareg attitude » !). Même après une semaine avec les touaregs, ça reste compliqué à comprendre pour des européens, mais on s’y fait… !

 


Le soir, le bivouac est aux pieds des dunes d’Ubari. Mustapha se fait encore tirer l’oreille : avec Ali, ils étaient partis changer les roues de secours du 4x4 d’Ali (et d’Omar, car à ce stade du voyage, Ali a déjà crevé 4 fois !) et devaient arriver au bivouac avant nous pour tout installer (en parallèle, on était allés faire un petit tour au mariage qui nous avait « piqués » nos dromadaires). Mais il arrive une bonne ½ heure après nous, quand la nuit est déjà tombée. Mustapha est TRES TRES touareg dans la gestion de son temps !

 

Prochaine étape : l'erg Ubari

Publié dans Libye 2009

Commenter cet article