De Santa Monica à Hollywood (1ère partie) - Los Angeles - Avril 2011

Publié le par Voyageur

Ma journée a été bien remplie : je suis parti sur le coup des midi 30 et je suis revenue vers 21h30 et je dirais que j’ai fait quelque chose comme 70-80 miles dans la journée, soit quand même près de 150 kms ! En plus je ne me suis pas perdu une seule fois ! Trop fort ! Il faut dire que les villes américaines ont ceci de formidables qu’étant toujours quadrillées, il est particulièrement facile de s’y repérer… Les cartes que j’avais imprimées la veille ont fait le reste J

 

Tout a donc commencé sur la route partant de l’hôtel et traversant les collines avoisinantes pour rejoindre la côté : Las Virgenes Road ou Route des vierges… tout un programme ! Je me suis demandé pourquoi cette route s’appelait ainsi… Mystère J ! En tout cas La route est magnifique, serpentant à travers les collines verdoyantes, avec une petite rivière à certains moments qui donne des allures de mini canyon ! Le tout sur fond de ciel bleu presque parfait ! Tout à fait délicieux pour commencer ma journée… Et au bout de la route, le Pacifique qui apparaît. Quand je l’ai vu, cela m’a fait la même sensation qu’en vacances lorsqu’on voit tout d’un coup la mer au détour d’un virage après une longue route monotone. Un sentiment de bonheur simple mais intense qui vous envahit…

 

01-Las Virgenes Road 

02-Las Virgenes Road

 

03-Las Virgenes Road

 

04-Las Virgenes Road

 

Me voilà donc au bord du Pacifique… bon en soi, je n’ai quand même pas versé une larme ! La mer, c’est la mer J Et à cet endroit là, en tout cas, le Pacifique n’est pas si différent de l’Atlantique ! La route qui va à Santa Monica est la Pacific Coast Highway (PCH, ou Pi Ci Edge pour les intimes). Une route assez agréable, d’autant plus qu’il n’y a aucun bouchon (je n’en aurai pas de toute la journée ! J). Sur la gauche, des maisons posées à flancs de collines, à droite la mer, et au milieu la route, régulièrement bordée de palmiers ! What else …

 

05-PCH

 

06-PCH

Ma 1ère étape se situe donc à Santa Monica, plus particulièrement à « 3rd Street Promenade ». Santa Monica me donne l’impression d’une station balnéaire plutôt agréable, cozy sans être excessive. Un peu genre Cannes. 3rd Stree Promenade est une rue piétonne avec plein de magasins de fringues, accompagnés d’une multitude de cafés / restaurants / terrasses pour manger ou prendre un verre. Régulièrement espacés se trouvent des personnes qui essaient de gagner leur vie en chantant ou faisant un spectacle, ce qui anime la rue plutôt agréablement. J’ai bien aimé : ce doit être un endroit agréable pour flâner dans les magasins sans se prendre la tête…

 

07-Santa Monica - 3rd street 

09-Santa Monica - 3rd street

 

Il est 14h donc je profite de l’endroit pour déjeuner : des sushis, à un restaurateur asiatique (je doute qu’il était japonais J) qui parlait à peine anglais. Ce matin, la femme de ménage hispanique de l’hotel ne parlait pas un mot d’anglais. Ce pays est incroyable : il est d’une cruauté totale, et en même temps, n’importe qui peut venir et tenter sa chance !

 

Avant de partir pour Venice Beach, je vais faire un tour sur le bord de mer. Il n’y a vraiment pas grand monde sur la plage : le ciel est bleu, mais il ne fait quand même pas si chaud que ça, surtout qu’il y a un petit vent. Belle journée de printemps, mais pas plus ! J’ai beaucoup aimé la vue à cet endroit : la plage très large (et très propre !), la mer qui scintille, les collines en arrière-plan qui découpent l’horizon, les palmiers, la verdure… et la PCH juste là !!! Cette superposition directe et immédiate de la nature généreuse et de la civilisation ultra-moderne, il n’y a que les américains pour faire ça ! Je trouve que c’est encore plus flagrant sur la 2ème photo : à gauche, il y a une fête foraine et juste contre la plage, un immense parking… Faudrait surtout pas qu’on ait à marcher pour aller se baigner J, et tant qu’à faire, autant mettre l’amusement juste à côté, comme ça on n’aura pas à bouger… J Je crois qu’ils sont irrécupérables !!

 

10-Santa Monica - Plage

 

11-Santa Monica - Plage 

Avant de reprendre la voiture, je rentre dans un magasin, et je tombe sur un tee shirt rigolo.

 

12-Santa Monica 

15 heures, il est temps de filer à Venice Beach car le programme de l’après midi est encore chargé. Les rues sont très agréables, avec les palmiers de chaque côté et je descends Pacific Way puis Nelson Way pour arriver à Venice… Je ne sais pas si j’ai eu un coup de chance, mais en plus, ça roule très très bien !

 

13-Vers Venice Beach

 

J’ai adoré Venice Beach !!! Un assemblage tout à fait hétéroclite, aux couleurs bariolées, de marchands de pacotilles, de petites échoppes, de magasins décalés, de spectacles de rue, de cour des miracles, d’exhibitionnisme, de colporteurs sans oublier évidemment les petits boui boui pour manger une pizza, un hamburger ou une glace J… L’architecture des bâtiments est dans la même veine : on ne peut pas dire que ce soit du grand art mais en se laissant aller, je suis sur qu’on pouvait y voir un côté Art Déco mêle d’une touche latinos. La plage était vide, donc je n’ai pas eu droit aux mythiques parties de volley ball, ni aux blondes en bikini aux seins refaits, ni aux surfeurs play boy, ni aux sauveteurs body buildés. Mais je ne m’en plains pas, car le « spectacle » était déjà particulièrement riche ! Concrètement, « Venice Beach » se présente sous forme d’une promenade d’environ 1 kilomètre le long de laquelle s’étalent tous ceux qui essaient de te vendre quelque chose J C’est à la fois terriblement kitch et à la fois formidablement bon enfant !

 

14-Venice Beach 

19-Venice Beach

 

20-Venice Beach

 

22-Venice Beach

 

17-Venice Beach

 

Par ordre d’apparition des animations : le spectacle des créatures étranges, le black qui écrit ses sentiments sur des petites tablettes (très joli), le centre de marijuana médicale, les jeunes (les 3 en tee short vert) qui essaient de récolter des signatures pour la légalisation du marijuana, le match de basket ball (il y a même des gradins…j’imagine que l’été, il doit y avoir des tournois improvisés), la salle de musculation en plein air (pas beaucoup de monde, mais j’imagine qu’en été, c’est plein ! Cet endroit de la plage s’appelle Muscle Beach J), le Muscle Beach Café et l’espace de skate.

 

15-Venice Beach 

16-Venice Beach

 

18-Venice Beach 

21-Venice Beach

 

28-Venice Beach

 

24-Venice Beach

 

25-Muscle Beach

 

27-Muscle Beach

 

23-Muscle Beach

 

29-Venice Beach

 

Au milieu de tout cela, on reste en Amérique, et « you must obey the law », y compris avec les crottes de chiens ! J

 

26-Muscle Beach

 

Comme je le disais, la plage était quasiment déserte, mais c’était quand même très agréable de se tenir là, avec cette ambiance très multicolore et le vent qui caressait le visage. Avant de reprendre la voiture, j’ai eu droit à mes dernières rencontres improbables : un papy en train de faire du skate dans une position tout à fait anti-aérodynamique et une mamie (qui avait probablement les 70 ans passés) en train de faire du roller avec une tenue rose fluo (on ne voit pas bien sur la photo). 

 

30-Venice Beach 

31-Venice Beach

 

32-Venice Beach

 

33-Venice Beach 

Suite du week-end : De Santa Monica à Hollywood (2ème partie) - Los Angeles - 2ème partie  

Publié dans Los Angeles 2011

Commenter cet article

Boostars 21/02/2017 10:55

Bravo pour votre article !

cecile 01/10/2015 17:38

pourquoi vous dites que ce pays est d'une cruauté totale?