Santa Barbara et les vignobles - Los Angeles - Avril 2011

Publié le par Voyageur

Je suis parti de l’hôtel vers 12h30 en faisant avant un coup de google maps pour visualiser à quelle sortie de l’autoroute je devais sortir. Le chemin pour aller à Santa Barbara est en effet particulièrement simple : il me suffit de prendre l’autoroute 101, qui passe juste derrière l’hotel, et tout droit pendant 75 miles ! Il fallait donc juste que je repère le numéro de la sortie. La 1ère partie du trajet n’a rien de passionnant : une longue route de béton (comme beaucoup d’autoroutes américaines, sur de nombreuses portions, celle-ci n’est pas goudronnée, mais bétonnée…ca coute moins cher ! J) qui traverse les villes et centres commerciaux…

 

01-Route 

La 2ème partie est beaucoup plus jolie, lorsque l’autoroute vient directement longer la mer, coincée par les collines qui ont dicté leur loi à l’homme. Quand on arrive vers Santa Barbara, l’autoroute plonge quasiment vers l’océan, ce qui comme hier, donne un côté ‘Départ en vacances’ à ma petite excursion !

 

02-Route   

Santa Barbara est vraiment une ville très mignonne. L’intérêt principal de la ville est State Street, l’artère centrale qui traverse le cœur « historique » de la ville. Une rue très commerçante avec plein de restaurants pour manger / boire un verre et une architecture très latinos sur beaucoup de bâtiments. « Architecture » est toujours un grand mot quand on est aux Etats Unis, alors parlons plus de touche architecturale latinos, J avec des couleurs chaudes et douces (blanc cassé, ocre, chocolat,…), des formes arrondies et des frises sur les bordures… Il y a du monde dans les rues mais pas trop, les terrasses au soleil sont sympa et c’est facile de trouver une place, bref… Ambiance sympa ! Je n’ai pas souvenir que c’était le style de la série télé ! J

 

03-Santa Barbara

 

04-Santa Barbara 

05-Santa Barbara

 

06-Santa Barbara

 

07-Santa Barbara 

11-Santa Barbara 

Je suis arrivé en ville à 13h30 (75 miles = 1 heure de route), donc le temps de me garer et de me promener un peu, il est déjà 14h. Je m’installe à la terrasse d’un restaurant mexicain et je commande un chili végétarien (très bon) avec des enchiladas au poulet (portion pour 2 !). La ville est au bord de la mer, au pied des montagnes qu’on a en toile de fond sur les rues perpendiculaires à la rue principale. Vraiment très joli !

 

08-Santa Barbara   

Par contre, le bord de mer et la plage sont tout à fait quelconques, voire même totalement inintéressants. On y trouve des peintres à 3 balles, exposant des toiles sans aucun intérêt ni aucune personnalité. Exactement la même chose que ce qu’on trouve parfois en France sur les bords de mer des villes touristiques. Je ne suis pas mécontent car de cet ensemble quelconque (plage, promenade, marchands de tableaux), cela donne une photo très colorée et plutôt réussie !

 

15-Santa Barbara

 

Je passe à l’office du tourisme pour me renseigner sur les vignobles. Quelqu’un m’explique très clairement où aller en me montrant tout sur une carte. Mais tandis que je m’en vais en emportant la carte, il m’indique d’un air gêné que la carte vaut 5$ ! Eh oui, je devrais savoir que dans ce pays, tout se paie ! Je paie les 5$ car la carte a l’air bien faite. Si ça se trouve, l’office du tourisme est délégué par la ville à une boîte privée L. Evidemment, comme toujours aux Etats Unis, j’ai eu droit à quelques images surprenantes ! Dans l’ordre d’apparition : le « bureau » (je devrais dire commerce) de l’église de scientologie, les bikers (j’en ai vu avec des vrais casques de bikers en bol sur la tête, alors que ceux là ont des casques japonais !), la maison de trappeur sur la voiture, « l’engin » pour faire le tour de la ville (regarde bien la longueur, mais surtout la hauteur du véhicule), le chien déguisé en star (lunettes sur le chien dans une fausse voiture de police d’époque) et enfin le joueur de saxophone sous le pont (ce qui est très intelligent car la musique raisonnait et on l’entendait vraiment bien…ce qui est heureux, car il jouait vraiment bien…je lui ai laissé un dollar). Enjoy !

 

09-Eglise 

12-Bikers

 

13-Maison sur voiture  16-Bus

 

17-Voiture & chien 

18-Saxo 

Il est déjà 15h30 et il est temps de me mettre en route pour les vignobles. Je traverse les rues de Santa Barbara pour rejoindre l’autoroute. Les maisons sont très mignonnes, dans un style américain beaucoup plus classique. J’en viens à me demander si la rue centrale avec son style latinos n’est pas un coup marketing savamment entretenu par tous les commerçants ! Va savoir… Ceci dit, il y a vraiment un « terreau » latinos au vu du nom de nombreuses routes et villes ! Comme toujours avec le marketing, il y a un fond de vrai J

 

19-Santa Barbara 

20-Santa Barbara 

21-Santa Barbara 

2ème partie de ma journée : la visite des vignobles. Et cela commence par la route 154 qui me mène de Santa Barbara au village de Solvang. Autant te dire que ce fut un grand choc (au sens positif du terme) tellement cette route est magnifique. Dès qu’on prend la route, on a la montagne (désormais, ce ne sont plus de vulgaires petites collines, mais de vraies montagnes) face à soi, totalement recouverte de verdure, avec des endroits où la roche est à nu, découpant le ciel d’une ligne fragmentée. De toute beauté ! Ensuite, la route monte dans la montagne, sinueuse, passant parfois dans des passages créés par l’homme… Ca m’a fait penser aux routes du Var, qui partent de la cote au niveau de Fréjus ou de Menton pour gravir les contreforts des Alpes qui se jettent dans la mer Méditerranée… En plus, le long de la route, on a une vue superbe sur le Pacifique ! Les photos ne rendent pas forcément très bien : toujours difficile de traduire la beauté des paysages panoramiques en photo !

 

22-Route Vins

 

23-Route Vins 

Quand on arrive au sommet de la montagne, la route redescend de l’autre côté et là, apparait une magnifique vallée verdoyante, parsemée de petites collines, d’arbres, de lacs, sans trace de l’homme… C’est comme une terre vierge, comme un Eden qui attendrait son Adam et son Eve. Je ne me suis pas cru aux Etats Unis, mais plutôt en Suisse, tellement c’était parfait et pur !

 

24-Route Vins

 

25-Route Vins 

Il est déjà 16h45 quand j’arrive au premier village : Solvang. Je pars à la recherche de marchands de vins mais très rapidement, je me rends compte que je suis dans un énorme piège à touristes. Solvang se présente comme un village danois (au milieu de la Californie ! Ils prennent vraiment les gens pour des idiots !) avec des bâtiments à colombages qui me font plutôt penser à l’Alsace ou la Normandie… Un décor de carton-pâte pas du tout de circonstance ! Que je sache, Lle Danemark n’est ni le pays du vin, ni un pays particulièrement proche de la Californie... Et j’ai les plus grands doutes sur les colombages ! Au secours fuyons !!! Je fais quelques photos et reprends ma voiture illico presto en espérant trouver des vignobles plus authentiques le long de la route !

 

26-Solvang 

27-Solvang 

28-Solvang 

29-Solvang 

Je prends la route vers le prochain village : Los Olivos… ca sonne déjà beaucoup plus typique et avec un nom pareil J , ca ne peut être que bien ! Méga frayeur sur la route : je m’arrête à 2 vignobles pour gouter des vins qui m’expliquent tous les 2 qu’ils sont fermés : il est 17h et les dernières dégustations (tasting) ont lieu  à 16h45. Et en plus, ils me disent que tous les vignobles ferment à 17h, sauf à Solvang (certes !) et quelques uns à Los Olivos. Vite, je file là bas à toute allure… Je ne vais quand même pas avoir fait tout ça pour rien ! Dieu merci, en arrivant à Los Olivos, je tombe sur une « maison » de dégustation ouverte (Evan’s Ranch), et par ailleurs qui a l’air très sympa. 10$ la dégustation de 6 vins… Eh oui, tout se paie… J

 

32-Los Olivos  31-Degustation

   

Les vins étaient bons, sans être à tomber par terre. En fait, ils sont très développés quand tu les sens dans le verre, mais en bouche, ils sont assez plats… En somme, des vins simples à appréhender pour des gens qui aiment les choses simples à appréhender ! J’en ai pris 2 bouteilles. Los Olivos est minuscule, mais tout à fait ravissant, avec des maisons et commerces en bois très élégantes… Vu le prix des bouteilles, ils doivent bien gagner leur vie !

 

34-Los Olivos 

35-Los Olivos 

Sur cette 2ème partie de journée, j’ai encore eu droit à quelques images intéressantes : le 4x4 monstrueux devant moi au feu rouge (regarde la hauteur des roues pour te rendre compte), et la mamie « forte » faisant du vélo avec son petit chien J

 

33-Promenade  30-4x4

   

Voilà, il est 18 heures et il est temps de rentrer. Surtout que je suis à 120 miles maintenant de mon hotel, et il me faudra donc quasiment une heure ½ pour faire la route. Heureusement, Los Olivos est tout près de la 101 (encore elle !) et ce sera donc de l’autoroute tout le long. La route retour sur la 101 est tout simplement magnifique, au milieu des montagnes. On se croirait dans la plus belle campagne française ! C’est vraiment étonnant !!!

 

36-Route retour 

38-Route retour

 

Dernière extravagance sur la route… Je n’ose pas imaginer qu’il s’agit d’un vrai !!!! J

 

37-Cercueil 

Publié dans Los Angeles 2011

Commenter cet article

voyage aux Etats-Unis 23/05/2012 14:07

L'endroit semble calme, j'aimerai bien le découvrir .